Compositions تأليف

Oil On Canvas, 150*150 cm, 2012 

زيت على قماش , 2012 

This slideshow requires JavaScript.

Exhibitions معارض

Dans Cette Rubrique
DARWICHE EL-CHAMA’A
AU CENTRE CULTUREL FRANÇAIS – BEYROUTH –
ligne
DARWICHE EL-CHAMA’A
AU CENTRE CULTUREL FRANÇAIS – BEYROUTH –
RAFFINEMENT ET SENS DE LA MESURE
Le Centre culturel français – Beyrouth – organise une exposition des dernières œuvres de Darwiche el-Chama’a.

photo   photo

A travers ses œuvres, cet artiste a suivi sans défaillance apparente une ligne qui ne laisse paraître aucune contradiction. S’il ne propose pas de nouvelles théories et n’adhère pas bruyamment à celles qui se sont élaborées au cours de ces vingt dernières années, il n’empêche qu’on le sent maître de lui-même très conscient de ce qu’il veut faire. Il accomplit son œuvre sans provocation et sans désir de surprendre. Dans la clameur et la turbulence des professions de foi les plus véhémentes, il joue en sourdine une musique aux accords discrets. Même les dissonances y perdent leur acidité. Peintre de paysages, de personnages, de natures mortes, de portraits mais, aussi, créateur de formes, Darwiche el-Chama’a cherche, avant tout, semble-t-il, à exprimer un thème d’une grande simplicité de formes.
Faisant, parfois, appel à un minimum de motifs et de symboles, il atteint à une étonnante diversité dans l’arabesque.

photo   photo

Les éléments des compositions et la tonalité des fonds sur lesquels ils se détachent, ainsi que les couleurs libérées de tout réalisme, deviennent des énergies dont la tension, les contrastes et les accords engendrent des variations rigoureusement calculées. Les couleurs, les formes et les lignes se marient, font allusion à des formes visuelles et leur présentation simultanée crée un espace dynamique. Naturaliste mais pondéré, son naturalisme se pare d’un accent improvisé, qui suggère un univers personnel auquel il confère son appartenance, si bien que la réalité concrète dans laquelle la peinture puise sa thématique et l’univers de l’artiste confluent et se confondent.
Au dessin organisé de Darwiche el Chama’a répond une couleur qui l’exalte. Par des avancées d’ocres, de rouges, d’oranges et des reculées de verts, de terre de Sienne, de bleus et de gris, il confère à ses plans colorés espace et vibration. Pour lui, la couleur n’a rien de complémentaire; elle fait partie intégrante de l’organisation de l’œuvre. Modulant ses valeurs, superposant parfois comme en surimpression ses nuances, il crée la distance, évoque la profondeur de sorte que les couleurs sont, à la surface, l’expression d’une force interne. Essentiellement moderne, en même temps qu’enracinée dans la tradition, écho des recherches présentes, ainsi que d’un esprit qui survit aux changements d’esthétique et de civilisation, la peinture de Darwiche el-Chama’a dégage une atmosphère d’une saveur particulière où l’on perçoit les qualités d’un talent prometteur.
En effet, certaines œuvres sont remarquables par l’originalité de la mise en page et par les solutions plastiques qu’elles proposent.

استضاف المركز الثقافي الفرنسي في بيروت أخيرا معرضا تشكيليا للفنان اللبناني درويش الشمعة افتتحه فريديرك كلافييه مدير البعثة الثقافية في السفارة الفرنسية لدى لبنان بحضور برنارد بانوس رويلز الملحق الثقافي. وطغت على أعمال الشمعة الاشكال الهندسية الجامدة والألوان الترابية، حيث المكانة الأولى للطبيعة الحجرية على مساحة القماش. والفنان الشاب، الذي يقدم معرضه الأول الفردي، عمد باكرا الى التعمق في تقنية رواد الفن التشكيلي. تخرج الفنان في معهد الفنون الجميلة من الجامعة اللبنانية وشارك في عدة معارك جماعية.